Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM pilotée par le CCOMS et confiée à  l’EHESP

Amorce de l’évaluation de la démarche CLSM pilotée par le CCOMS et confiée à  l’EHESP

Le CCOMS a sollicité l’École des hautes études en santé publique (EHESP) et notamment Françoise Jabot pour évaluer la démarche CLSM.

Au regard de l’hétérogénéité constatée entre les CLSM d’une part, et de l’évolution de la dynamique du dispositif,  ayant évolué d’une quinzaine de CLSM en 2005 à plus de 200 créés début 2018, d’autre part, le CCOMS s’interroge sur cette évolution.

Ainsi, une évaluation est proposée afin d’apprécier le déploiement des CLSM à l’échelon national et de comprendre dans quelle mesure ces derniers répondent aux objectifs initiaux, à savoir, construire une politique locale en santé mentale. L’évaluation a porté sur un échantillon de CLSM répartis sur l’ensemble du territoire national et dans les régions suivantes : Bretagne, Ile de France, Hauts de France, PACA.

Dans un premier temps, un groupe d’étudiants de l’EHESP ont préparé le cadre méthodologique de mi-janvier à début février (voir rapport ci-dessous). Ce rapport et les outils construits permettront à une étudiant- stagiaire de l’EHESP de réaliser le recueil, l’analyse des données et la rédaction d’un rapport d’évaluation.

Deux questions d’évaluation ont été retenues :

  • Les CLSM sont-ils conformes à ce qui est attendu d’une démarche territorialisée ?
  • Les CLSM permettent-ils d’esquisser une politique locale en santé mentale ?

Cliquez ici pour télécharger le document

 [flipbook pdf= »http://clsm-ccoms.org/wp-content/uploads/2018/02/UE09_CLSM_EHESP.pdf »]