[FICHE ACTION] Coordination logement et santé mentale – CLSM Lyon 1,4,7

[FICHE ACTION] Coordination logement et santé mentale – CLSM Lyon 1,4,7

Thématique de l’action :

COORDINATION LOGEMENTET SANTÉ MENTALE

Territoire de l’action :

Commune (au niveau
de l’arrondissement)

Objectifs :

Mieux organiser la prise en charge et l’accompagnement des personnes en souffrance psychique dans leur lieu de vie afin de prévenir une dégradation de la situation.

La commission aura à se pencher sur des situations jugées complexes. Ces situations seront proposées par les membres de la commission
eux-mêmes et par tout professionnel du sanitaire et du social de l’arrondissement.
Les objectifs opérationnels principaux :

  • Identifier les situations complexes et les présenter en commission
  • Effectuer une évaluation collective de la situation individuelle problématique : la commission est un espace d’élaboration et d’évaluation dont la composition doit permettre d’élaborer une analyse précise de la situation à travers ses différentes dimensions :
    techniques (liées au lieu de vie), médicales, psychologiques et sociales (liées à la personne). Elle évalue les ressources, envisage les pistes possibles en aval. Elle liste ce qui est possible de faire encore pour favoriser l’évolution de la situation.
  • Favoriser une pratique partenariale commune, notamment en favorisant le partage d’information et l’interconnaissance de structures et de projets dans le champ de la santé mentale et du logement sur le territoire.

Déroulement de l’action :

  • Etat des lieux

Existence de nombreuses situations complexes dans le logement liées à des problématiques de santé mentale. Nous entendons par «situation complexe» les cas sur lesquels les premières tentatives « isolées» de réponses ont échoué et où les acteurs confrontés à cette situation se retrouvent face à un blocage pouvant entrainer une crise.

  • Étapes du projet

Formation des acteurs de terrain aux liens entre santé psychique et logement par la métropole de Lyon. Mise en place d’un partenariat entre les CCAS et les CLSM pour un co-portage et une co-animation de ces instances au niveau de la ville de Lyon. Constitution d’un groupe de membres permanents représentatifs des champs d’intervention autour des situations à savoir, psychiatrie de secteur, logement/habitat, social.

  • Action(s) qui en découle(nt)
    • Une commission qui a lieu tous les deux mois, animée par la coordinatrice CLSM avec deux temps distincts : un temps partenarial (présentation de structure ou de projet sur la thématique santé mentale et logement) et un temps d’étude des situations complexes où ne sont présents que les membres permanents.
    • Mise au point et actualisation d’une liste de « signalants », c’est-àdire les partenaires de l’arrondissement qui sont informés des dates de commission et qui peuvent saisir la commission.
    • Mise au point d’une charte éthique et d’un règlement intérieur, qui garantissent la liberté des personnes et le secret professionnel.
    • Lien avec d’autres dispositifs liés au logement : ILHA, Démarche SPHEL, accord collectif bailleurs, un chez soi d’abord.

Résultats :

Dans la majorité des situations, le travail partenarial permet de coordonner davantage les actions et compétences de chacun et aboutissent à des actions concrètes : accès aux soins, passage de relais entre une institution et une autre, courrier au nom de la commission.
Par ailleurs le travail sur d’autres situations, hors temps de la commission, est facilité du fait de la pratique partenariale commune qui se développe au sein de la commission.

Perspectives :

  • Intégrer davantage les partenaires autour de la personne âgée (gérontopsychiatrie, ehpad ….)
  • Maintenir l’effort de communication auprès des différents partenaires afin que la commission soit davantage un outil intégré dans les pratiques professionnelles des partenaires.
  • Développer des temps d’échange pour améliorer la compréhension mutuelle des partenaires autour de certaines thématiques comme celle des hospitalisations sous contrainte qui sont parfois encore des points de tension.
Public cible :

Pour les situations :
situations qui concernent
des adultes habitant (au
sens du milieu de vie)
l’arrondissement
Pour les partenaires
concernés : l’ensemble
des partenaires sociaux
et sanitaires de
l’arrondissement

Structures porteuses et/ou impliquées :

Le CCAS, La maison de
la Métropole, le CMP, les
bailleurs, l’assistante
sociale du commissariat,
la coordinatrice CLSM

Coût du projet :

valorisation du temps de
travail que chacun des
membres permanents
dédie à la commission.
+ Il faut également tenir
compte des moyens
affectés au recrutement
d’une coordinatrice
CLSM, dont cette
commission ne
représente qu’une partie
de son temps de travail

Qui sont les financeurs ?

Pour les postes de
coordinateurs CLSM les
financeurs sont l’ARS, la
Ville de LYON, et les
trois hôpitaux
psychiatriques qui
couvent les différents
secteurs de Lyon

Pour plus d’informations :

Marie Denisot :
marie.denisot@chlevinatier.fr

http://clsm-ccoms.org/clsm/lyon-1er/

 

cliquez ici pour télécharger la fiche action