Et nos voisins européens comment font-ils? Accès et maintien dans le logement des personnes ayant des troubles psychiques.

Et nos voisins européens comment font-ils? Accès et maintien dans le logement des personnes ayant des troubles psychiques.

Début 2018, le GCS pour la recherche et la formation en santé mentale a répondu à l’appel à projets « Et nos voisin européens, comment font-ils ? » de la CNSA sur le thème de l’accès et du maintien dans le logement des personnes ayant un trouble de santé mentale.

La demande de financement ayant été acceptée, une équipe rassemblant les acteurs concernés* a été constituée, et trois voyages d’étude ont été réalisés en Italie, en Angleterre et en Espagne, afin de repérer et d’analyser des bonnes pratiques.

Le résultat de ce travail a été présenté le 29 janvier à Paris, au cours d’une journée nationale organisée par la CNSA.

Outre les présentations des dispositifs déployés à Trieste, Nottingham et Séville, des recommandations ont été formulées par le groupe sur ce qui pourrait être inspirant pour la France. Ces dernières mettent en avant une gouvernance et une coordination horizontales des dispositifs de logement et une absence de monopole décisionnel du secteur sanitaire dans les différents pays visités. Ce qui frappe, c’est l’absence d’approche en silos que l’on constate en France, et l’accent mis sur l’approche globale, multidimensionnelle, centrée sur les besoins de la personne. Dans les trois sites visités, la santé mentale communautaire a été organisée, les pratiques sont orientées vers le rétablissement et la citoyenneté.

Pour découvrir en détail la présentation du travail mené par le Département de santé mentale de Trieste, le réseau Framework Nottingham et la Fondation publique andalouse pour l’intégration sociale des personnes vivant avec un trouble psychique, ainsi que les recommandations et analyses du groupe de visite du GCS,

consultez le rapport final du projet ici

et consultez le poster ici.

* Anita Werquin, première adjointe au maire de Faches Thumesnil, en charge du pole habitat de l’association intercommunale de santé, santé mentale et citoyenneté ; Vincent Demmassiet, Président du réseau Rev. France, Président du GEM Ch’ti bonheur ; Laure Plais Richard, Coordination marseillaise en santé mentale et habitat ; Nicolas Daumerie, Psychologue clinicien – Psychologue Communautaire, chargé de mission CCOMS ; Aurore Marcuzzi, cadre de santé, EPSM Lille Métropole, Dispositif HabiCité ; Véronique Liétart, Chargé de Développement Social, Vilogia ; Roselyne Touroude, vice-présidente de l’UNAFAM ; Isabelle Loens, chargée de mission en santé mentale, ARS Hauts de France ; Marie-Claude VINCENT, Psychiatre, Coordination équipe mobile ELIPSES-PASS psy, CH la Chartreuse, Dijon.