[Fiche action] Création d’un groupe d’entraide mutuelle (GEM), Asnières sur Seine (92)

[Fiche action] Création d’un groupe d’entraide mutuelle (GEM), Asnières sur Seine (92)

Création d’un groupe d’entraide mutuelle (GEM)

Territoire de l’action :

Asnières sur Seine

Objectifs :

Soutenir la création d’un groupe d’entraide mutuelle pour la ville d’Asnières, y compris la constitution d’une association d’usagers pouvant s’engager à porter le GEM.

Avant février 2020, il n’y avait pas d’association exclusivement d’usagers sur la ville.

L’association Inouï-Criquet, ainsi que le GEM ont pour objectif de favoriser le lien social et la citoyenneté de personnes majeures en souffrance psychique et/ou souffrant d’isolement.

Déroulement de l’action :

  • L’association UNAFAM 92 et l’association Espérance Hauts de Seine qui gère déjà 7 GEM dans le département (92) en collaboration avec le CLSM d’Asnières ont sensibilisé les élus afin d’obtenir leur soutien sur la création d’un GEM.
  • Des réunion ont eu lieu à partir de novembre 2019 entre certains partenaires du CLSM avec l’objectif d’identifier une association d’usager qui pouvait porter le GEM.
  • L’association Et tout et tout, association émanant du secteur de psychiatrie adultes (composée de soignants et d’usagers) ne pouvait pas assumer le rôle d’association porteuse. Il a été décidé par conséquence d’impulser et soutenir la constitution d’une association exclusivement d’usagers. La future présidente de l’association d’usager a mobilisé d’autres usagers pour la constitution du bureau.
  • En même temps, les élus locaux se sont mobilisé sur l’identification d’un local pouvant accueillir le GEM. Des locaux ont été identifié en décembre 2019 qui serait mis en disposition par la municipalité (loyer et charges à la charge de l’association Inouï-Criquet).
  • Constitution du bureau de l’association Inouï-Criquet et déclaration en préfecture en février 2020. Rédaction des status de l’association également. L’association Espérance Hauts de Seine s’est engagé dans le rôle d’association gestionnaire, ainsi que l’UNAFAM 92 s’est engagé dans le rôle d’association marraine.
  • Rédaction du règlement intérieur du GEM en cours au mois de mars 2020.
  • Rédaction de la convention à signer par l’association porteuse et la municipalité en cours (avril 2020).
  • En attente de l’appel à projet de l’ARS afin de demander le financement pour la gestion du GEM.

Résultats :
Six usagers se sont mobilisés et engagés à faire partie du bureau de l’association porteuse du GEM. Ils n’avaient pas intégré le bureau d’une association auparavant et ont l’intérêt de se former pour mener à bien leurs responsabilités.
C’est une nouveauté pour la ville d’Asnières d’avoir à la fois une association constituée entièrement par des usagers des services de psychiatrie, et un groupe d’entraide mutuelle pour les personnes en souffrance psychique, puisqu’elles devaient se déplacer vers des villes voisines (Clichy ou la Garenne Colombes) pour participer à des activités organisées par des GEM

Perspectives :

Au regard de la crise sanitaire (COVID19), la création du GEM (signature de convention d’occupation des locaux, recrutement de l’animateur.rice, mise en place d’activités, etc.), ainsi que l’adhésion à l’association Inouï-Criquet est en pause. Cependant, nous avancerons dans le mesure de possible sur la recherche de financement à condition que les appels à projets soient ouverts dans les mois qui viennent. La convention avec la municipalité devra attendre que la stabilisation de la situation. Nous espérons pouvoir ré-impulser cette création à partir de septembre 2020.

Public cible :

Toute les personnes majeures en souffrance psychique souhaitant participer à la vie social et/ou toute personne souffrant d’isolement social.

Structures porteuses et/ou impliquées :

Au départ, les structures impliquées étaient le CLSM d’Asnières, notamment le directeur du CCAS, les représentants de l’UNAFAM 92, d’espérance Hauts de Seine, le chef du pôle de psychiatrie et la cadre de santé du secteur, et la coordinatrice du CLSM.
Au fur et à mesure des échanges, nous avons impliquées la maire adjointe déléguée aux affaires sociales, aussi vice-présidente du CCAS; ainsi que le maire adjoint délégué à la santé et au handicap, la direction du patrimoine, le service sécurité des équipements pour l’identification des locaux.
Concernant l’identification de l’association porteuse du GEM, nous avons impliqué des usagers adhérents de l’association Et tout et tout et qui se sont engagé par la suite à faire partie du bureau de l’association Inouï-Criquet.

Coût du projet :

Nous avons estimé le coût du fonctionnement du GEM à 79 085€ par an. Ce montant relève d’un budget prévisionnel et il est susceptible de changer.

Qui sont les financeurs ?

Il n’y a pas de financeurs pour l’instant. Des demandes de financement pour le fonctionnement sont à prévoir auprès de l’ARS et l’assurance maladie.
Le CCAS pourrait faire une donation pour équiper les locaux (meubles et ordinateurs).

Pour plus d’informations :

Paulina ACOSTA, coordinatrice du CLSM d’Asnières
pacostadelrio@mairieasnieres.fr

CLSM d’Asnières