Dignité et droits : commentaire des recommandations du CGLPL pour les établissements de santé mentale

Dignité et droits : commentaire des recommandations du CGLPL pour les établissements de santé mentale

 Dignité et droits : commentaire des recommandations du CGLPL pour les établissements de santé mentale
Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) a publié le 3 juin  2020 des « Recommandations minimales pour le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes privées de liberté ». Comme l’indique l’exposé de présentation du document, ces recommandations reprennent et organisent en un document unique l’essentiel de la doctrine élaborée par le CGLPL depuis sa création en 2008, dans un corpus de 257 recommandations s’appliquant à l’ensemble des lieux de privation de liberté. Elles constituent le socle minimal des mesures à prendre pour respecter la dignité et les droits fondamentaux des personnes privées de liberté. Il est à relever, parmi les 257 recommandations concernant les lieux de privation de liberté, neuf commentaires spécifiques aux établissements de santé mentale. Découvrez, en suivant ce lien, la présentation commentée de ces 9 recommandations:
On notera par ailleurs l’intéressant documentaire « Les contrôleurs de l’ombre » diffusé le 28 mai sur LCP-Assemblée nationale consacré au travail du CGLPL dans deux hôpitaux psychiatriques (centre psychothérapique de l’Ain à Bourg-en-Bresse et CH de la Candélie à Agen) et une prison (maison d’arrêt de Douai). Et enfin le rapport d’activité 2019 du contrôleur diffusé le 3 juin et à la suite duquel il recommande qu’une « réflexion éthique nationale encadre les pratiques de sécurité faisant intervenir des tiers non soignants dans la prise en charge des patients ».