Lancement d’une campagne nationale sur la santé mentale : en parler, c’est déjà se soigner

Lancement d’une campagne nationale sur la santé mentale : en parler, c’est déjà se soigner

A compter du 6 avril 2021, Santé publique France et le ministère des solidarités et de la santé lancent une campagne à destination du grand public avec des créations spécifiques pour toucher les jeunes adultes (18-24), les actifs et les séniors.
Ce dispositif comprend un volet digital afin de toucher les plus jeunes, ainsi que 3 spots audio à destination des radios. Il sera complété par un spot diffusé à la télévision et en VOL (vidéo sur ordinateur mobile ou tablette) à partir du 20 avril.
L’objectif de la campagne est de favoriser le repérage des principaux symptômes anxieux et dépressifs à travers des scènes de la vie quotidienne (perte d’appétit, troubles du sommeil, perte d’énergie/envie, irritabilité) et de rappeler que nous n’avons pas besoin d’être malade de la COVID-19 pour se sentir mal.
Cette campagne a été pré-testée auprès d’un panel de plus de 2 000 personnes, représentatives de la population. Bien que la question de la santé mentale ait beaucoup émergé ces derniers mois du fait de la crise sanitaire, ce sujet reste encore méconnu et tabou pour de nombreux Français.
Aussi Santé publique France s’est attachée à trouver le ton juste pour aborder cette question et a opté pour une tonalité intimiste et empathique, avec des spots TV et radios où l’émotion est palpable mais retenue, sans banalisation ni dramatisation excessive du sujet.
Et c’est sur le message « En parler, c’est déjà se soigner » que se concluent l’ensemble des messages : le ton est bienveillant et invite à parler à son entourage ou à son professionnel de santé, et rappelle l’existence du numéro vert 0 800 130 000 et pour le spot télévisuel, du site Psycom.org, site d’information entièrement dédié à la santé mentale.
Les résultats de l’enquête CoviPrev montrent une dégradation de la santé mentale chez toutes les personnes interrogées, mais elle est plus marquée encore dans certaines catégories et notamment chez les jeunes de 18-24 ans (anxiété, dépression). Une attention particulière est portée à cette cible, afin de les orienter vers Fil santé jeunes, un service anonyme et gratuit qui comprend à la fois une ligne téléphonique et un site internet.
Ce dispositif ciblé comprend des bannières digitales sur le web ainsi qu’une déclinaison du spot radio mettant en scène deux amis, sous forme de stories Snapchat et de posts Facebook et Instagram. Cette nouvelle campagne complète les actions mises en place dans le courant de l’année 2020.
Plus d’informations sur le site de Santé Publique France